Environnement

La forteresse de Châlucet et le parc forestier adjacent de Ligoure présentent un grand intérêt paysager, botanique et ornithologique. Ils sont inclus dans le site inscrit de la vallée de la Briance et inventoriés comme une Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff).

 Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
image
Chêne sessile
image
Sonneur
image
Tilleul
image
Grand murin
image
Tarin des aulnes
  • 1

Les pentes escarpées des vallées de la Ligoure et de la Briance présentent une hêtraie-chênaie typique des forêts de la région. Au bord de l'eau, on trouve un boisement hygrophile : aulnes et frênes avec quelques tilleuls.

Au plan botanique

On remarque la présence de deux fougères d'une grande rareté en Limousin : la cystoptéris fragilis et cystoptéris de Dicken qui sont présentes sur les vieux murs des ruines.

Au plan faunistique

On note la présence dans les ruines du château de plusieurs espèces de chauves-souris (barbastelle d'Europe), petit rhinolophe, grand rhinolophe ou encore grand murin).
D'autres espèces intéressantes ont été signalées chez les oiseaux : le milan royal, le torcol fourmilier et la locustelle tachetée.
Chez les amphibiens, on note la présence du sonneur à ventre jaune, petit crapaud qui affectionne les mares forestières et les ornières.